Recherche chaud dehors

En plein COVID-19, nous avons aperçu de nombreuses personnes isolées camper sur les bords de l’Arve et plus loin. Pris de compassion, nous nous sommes pris à imaginer un programme de logements modulaires et pédagogiques.

Face au nombre impressionnant d’affiches annonçant des surfaces de bureaux vides “à louer”, nous avons souhaité développer ce programme à plus grande échelle.

La question du logement est un problème à Genève, son coût et sa rareté en font un bien en voie de disparition. A l’inverse, les annonces en 10 par 10 sur les façades d’immeubles fraîchement construits, affichent des superficies toujours plus grandes de bureaux vides.

CHAUD DEHORS a été l’embryon d’une réflexion sur un module autonome, éco-conçu, naturel à base d’éléments urbains. La réflexion s’est étendue à la possibilité de concevoir, avec et pour les personnes à la rue, des modules simples et reproductibles d’abris d’urgence.

Ce projet s’est approché de l’occasion d’expérimenter un module sur le Camping de Peney, avec le soutien de l’association Terrasses sans Frontières. Puis, l’énergie s’est estompée et le projet n’a pas encore vu le jour.

D’autres initiatives ont surgi à la même période : la Cigüe par exemple qui prend part à la reconversion des bureaux vides et les transforment en atelier/logement, ou encore Ressources Urbaines qui mène également des recherches sur le marché de la reconversion des affectation d’usage sur les immeubles tertiaires.